GAIA X

Un Cloud ‘Made in Europe’

Gaia-X : l’initiative franco-allemande pour une infrastructure européenne de données” diffusera en ligne, une conférence de presse dans laquelle, Bruno Le Maire, Ministre de l’Économie et des Finances, et Peter Altmaier, Ministre Fédéral allemand de l’Économie et de l’Énergie présenteront les premiers résultats du projet franco-allemand pour une infrastructure européenne des données: GAIA-X.

Dans une économie de plus en plus ouverte aux influences mondiales, et alors que l’Europe cherche à affirmer l’indépendance de ses données vis-à-vis des puissances non-européennes, le contrôle des données constitue une question cruciale.

Poussés par la conviction de faire avancer le développement d’une économie de données durable et innovante en Europe, le gouvernement fédéral allemand et le gouvernement Français ont lancé le projet GAIA-X présenté pour la première fois au public lors du Sommet numérique d’octobre 2019.

Sur la base de cas d’utilisation provenant de divers domaines économiques et du secteur public, des représentants d’environ 300 entreprises et organisations ont conçu une architecture technique qui garantit l’échange de données fiable et qui pourrait constituer la base d’un écosystème de données complet.

L’architecture fédérée est basée sur les règles et les normes politiques européennes, pour une mise en œuvre efficace.

GAIA-X sera transformé en un vaste projet européen. Dans ce contexte, les acteurs s’efforcent de synchroniser la stratégie européenne de données, en particulier avec la Fédération européenne du cloud et la création d’un livre de règles du cloud.

La feuille de route de GAIA-X prévoit la création d’une société internationale à but non lucratif régie par le droit belge (“GAIA-X fondation AISBL”4 ) qui façonnera le cadre de l’écosystème GAIA-X et fournira des fonctionnalités clés. Sur la base d’exemples d’entreprises européennes à but non lucratif existantes, un cadre juridique a été défini.

Le but de cette organisation est d’engager les membres vers des objectifs communs incluant : la souveraineté des données, la disponibilité des données, l’interopérabilité, la portabilité, la transparence et la participation équitable des membres.

Les représentants du gouvernement fédéral et du gouvernement Français ainsi que les institutions commerciales et scientifiques des deux pays considèrent le projet GAIA-X comme une occasion unique de renforcer le marché numérique européen et sa compétitivité.

Pour discuter davantage de la faisabilité de la mise en œuvre de ce projet, le Ministère Fédéral de l’Économie et de l’Énergie (BMWi) et le Ministère Français de l’Économie et des Finances (MINEFI) ont organisé un live-Talk virtuel aujourd’hui 4 juin 2020

L’évènement débutera par un entretien virtuel en direct entre le Ministre Fédéral de l’Économie et de l’Énergie, Peter Altmaier, et le Ministre Français de l’Économie et des Finances, Bruno Le Maire.

Elle sera suivie d’une contribution du Professeur Wolf-Dieter Lukas, Secrétaire d’État au Ministère Fédéral de l’Éducation et de la Recherche. Des représentants d’entreprises allemandes et Français participantes, dont Atos SE, Amadeus SAS, OVHcloud, PlusServer GmbH, Orange SA, Deutsche Telekom AG, pour n’en citer que quelques-unes, expliqueront les différents rôles et motivations du projet.

Le forum d’experts virtuels GAIA-X offrira aux parties intéressées un examen approfondi de la mise en œuvre technique et organisationnelle de GAIA-X. Les cas d’utilisation seront présentés et les participants auront l’occasion de poser des questions aux experts de GAIA-X.

L’infrastructure de données GAIA-X se trouve ici.

Article: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco