Iclub

Startups technologiques anti-vieillissement

Vendredi dernier, les membres de L’iCLUB se sont réunis sur Zoom, pour leur réunion mensuelle. Première réunion en ligne pour les membres, tous confinés dans divers endroits à travers le monde.

Suite aux nombreux retours sur la réunion de la part des membres du iCLUB, Giacomo Bonavera – partenaire de l’iCLUB – nous donne l’opportunité de connaitre James Peyer, biologiste des cellules souches à New York. James partagera des informations concernant les technologies révolutionnaires sur lesquelles les startups travaillent dans la lutte contre le vieillissement.

iCLUB est en association avec TA Ventures et Viktoriya Tigipko – avec un protefeuille de 80+ startups.

Quelle sera notre espérance de vie d’ici l’an 2100? Est-ce qu’on parviendra à vivre jusqu’à l’an 2100 ? Inscrivez-vous en nous laissant une demande sur le site www.iclub.vc


En 1900, l’espérance de vie de l’humain moyen était de 45 ans, et en 2000, elle était de 80 ans. Grâce aux progrès de la médecine et à des essais en cours, les médecins et les scientifiques ont pu prolonger la durée de vie humaine.

James Peyer admirait son grand-père comme un héros quand il était grand, mais il a perdu son grand-père bien-aimé à cause d’un cancer alors qu’il n’avait que 14 ans. Peyer a souffert en regardant son grand-père mourir de 2 tumeurs, l’une du cerveau et une autre de la gorge. En luttant contre sa dépression, James s’est rendu compte qu’il passerait sa vie à trouver comment combattre la fragilité et la maladie qui viennent avec le vieillissement.

Au cours du siècle dernier, les médecins ont combattu la plus grande maladie de l’humanité avec des vaccins et des antibiotiques. Aujourd’hui, les 10 principales causes de décès dans les pays développés sont le résultat du vieillissement et les chiffres ne cessent de croître à mesure que la fraction de tous les décès dus à des maladies non-chroniques diminue.

Plus de 200 essais cliniques sur la maladie d’Alzheimer ont été effectués depuis 2000 et 99 d’entre eux ont échoué. 20 milliards de dollars sont dépensés chaque année pour la recherche sur le cancer et les essais cliniques et les seules avancées réalisées jusqu’à présent, sont dans le diagnostic des cancers. Cela nous montre que quelque chose ne va pas avec la façon dont nous abordons ce problème.

Un autre type d’approche est nécessaire pour lutter contre les problèmes du 21ème siècle.

Pour en savoir plus sur l’approche proactive adoptée par James Preyer dans la lutte contre le vieillissement au niveau moléculaire,rendez-vous ce vendredi à 16h.

Inscrivez-vous sur le site www.iclub.vc

Auteur de l’article : Wealth Monaco