red and white flags

Points clés de l’Économie Monégasque au 1er Trimestre

Le Gouvernement princier a indiqué vendredi 19 juin, que les dispositifs d’aide aux sociétés allaient désormais évoluer en proposant des mesures d’aide permettant un soutien mieux ciblé et des aides financières modulées – la Commisison d’Accompagnement de la Relance économique (CARE).

Le Revenu Minimum Extraordinaire et l’Aide aux Sociétés

Jean Castellini, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Finances et de l’Économie, a indiqué que « le Revenu Minimum Extraordinaire et l’Aide aux Sociétés seront versés au titre du mois juin dans le courant du mois de juillet, sans en faire la demande ».  

Pour ceux dont la reprise d’activité a été autorisée depuis le 4 mai ou dont l’activité n’a pas été contrainte de fermer au public par décision administrative, le montant sera réduit de moitié, soit 2500 euros.

Pour les bénéficiaires dont l’activité a été maintenue fermée jusqu’au 2 juin, elle s’élèvera toujours à 5000 euros.

Si ces aides disparaissent ce mois-ci, le dispositif évolue avec la création de la nouvelle CARE.

Commission d’Accompagnement de la Relance Economique (CARE)

Sous la présidence de Jean Castellini et composée de représentants de l’AMAF, de l’Ordre des Experts-Comptables, de la Direction du Budget et du Trésor, de Laurence Garino en charge du Welcome Office et du Président de la Commission des Finances et de l’Economie du Conseil National, Balthazar Seydoux, elle aura pour mission d’examiner les dossiers d’aide aux entreprises en difficulté. 

Le Fonds de garantie 

Ces prêts bancaires se sont élevés à 46 M€ sur les 50 M€. Jean Castellini a confirmé là encore que le dispositif devait évoluer « pour aider à la reprise en responsabilisant les acteurs économiques ». Ainsi la garantie de l’Etat est réduite à son taux initial de 65 %, la différence étant à la charge de l’emprunteur. Et le taux d’intérêt à 0% passe à 1,5 % dont 0,75 % est pris en charge par l’Etat.

Le CTTR

Didier Gamerdinger, Conseiller de Gouvernement pour les Affaires Sociales et la Santé, s’est félicité du rôle de bouclier social joué par le CTTR (Chômage Total Temporaire Renforcé) qui a permis d’éviter tout licenciement durant la période de la crise du Covid19.

« Ce dispositif de grande ampleur a coûté 13 M€ en mars et 32 M€ en avril, en attendant les derniers chiffres. Ce système d’aide, qui ne peut pas fonctionner de manière indéfinie, ne fera pas l’objet d’un arrêt brutal. Une réflexion conjointe est actuellement menée entre le Gouvernement et Conseil National». 

Les chiffres-clés de l’économie monégasque au premier trimestre 2020

À fin Mars 2020, le chiffre d’affaire de la Principauté, hors activités financières et d’assurance indique une légère baisse de 2,6%, soit -84M€ par rapport à 2019 avec des résultats très variables selon les Grands Secteurs d’Activité et retrouve son niveau de 2017.

Ralentissement de l’emploi (-3%) tous types de contrats confondus notamment dans l’événementiel suite aux annulation de grands évènements, et du grand Prix de F1, ou pour préparer la saison hôtelière et touristique.

Certains secteurs en vert sur la période :

  • dont les activités scientifiques et techniques, services administratifs et de soutien qui progressent très nettement +31,6%, soit 142M€; un CA porté par les activités des économistes de la construction;
  • les activités immobilières, avec un CA sectoriel qui augmente de 25% porté par les activités de marchands de bien malgré un recul de location de terrain et d’autres biens immobiliers en net recul;
  • la hausse du CA de la construction de bâtiment qui a plus que compensé la baisse de celui du Génie civile

Le montant des actifs des banques indique est légèrement négatif sur les douze derniers mois avec -1,3% malgré une augmentation des dépôts de 5,4%.

Le montant des crédits est à la hausse atteignant les 8,2%.

En 2020, une diminution des actifs sous gestion de l’ordre d’un milliard d’euros, soit -7,1%, est constaté sur le premier trimestre du fait principalement de l’impact négatif des effets de marchés et de change tandis que les dépôts et T.C.N. progressent de 2,9% sur la période.

Source: IMSEE Monaco Statistics – Juin 2020 – No.65 ; Direction de la Communication du Gouvernement Princier de la Principauté de Monaco

Auteur de l’article : Wealth Monaco