Les plus grandes infrastructures financières d’Europe se rejoignent pour lutter contre les cyber-risques.

Un groupe réunissant les plus importantes et et puissantes infrastructures financières d’Europe, membres de l’ECRB (Conseil Européen de Cyber ​​Résilience pour les infrastructures financières paneuropéennes), présidé par la Banque Centrale Européenne (BCE), vient de lancer une initiative pour partager des informations vitales sur les menaces de cybersécurité afin de protéger l’épargne des citoyens européens contre les cybercriminels.

Cette initiative rassemble les banques centrales, les chambres de compensation, les bourses, les fournisseurs de systèmes de paiement et les services répressifs, entre autres, dont: la Banca d’Italia; Banco de Espana; Banque Centrale du Luxembourg; Banque de France; BME; CLS Bank International; Danmarks Nationalbank; De Nederlandsche Bank; le groupe Deutsche Börse; la Deutsche Bundesbank; la banque de Compensation EBA; la Banque centrale européenne; ENISA; equensWorldline; European Central Counterparty N.V .; Euroclear; Europol; Iberpay; Krajowy Depozyt Papierów Wartościowych / Le dépositaire central de titres de Pologne; London Stock Exchange Group (au nom de LCH SA et Monte Titoli); Mastercard Europe SA; Nasdaq Clearing AB; la Banque nationale de Belgique / Banque nationale de Belgique; SIA, STET; RAPIDE; Services TARGET et Visa Europe.

Les principaux objectifs de l’initiative, connue sous le nom de Cyber ​​Information and Intelligence Sharing Initiative (CIISI-EU), sont de protéger le système financier en prévenant, en détectant et en répondant aux cyberattaques; faciliter le partage d’informations et de bonnes pratiques entre les infrastructures financières; et sensibiliser aux menaces de cybersécurité.

«C’est la première fois que les grandes infrastructures financières, Europol et l’Agence de l’Union européenne pour la cybersécurité (ENISA) prennent conjointement des mesures contre le cyber-risque», a déclaré Fabio Panetta, membre du directoire de la BCE et président de l’ECRB.. «Nous espérons que ce sera un modèle inspirant pour d’autres juridictions pour faire face à l’une des plus grandes menaces de notre temps. Les cybercriminels volent de plus en plus d’argent. Par conséquent, le partage d’informations nous aidera à prévenir les attaques et, à terme, à protéger l’argent des citoyens. »

Dans les prochains mois, la BCE publiera le cadre de l’initiative CIISI-UE pour encourager d’autres juridictions à emboîter le pas.

Les cybermenaces menacent gravement la stabilité du système financier européen et mondial. Les cyber-menaces sont sans frontières et les capacités des attaquants évoluent constamment, menaçant de perturber les systèmes financiers mondiaux interconnectés. Pour lutter efficacement contre les cyberrisques, les infrastructures financières doivent participer activement aux accords de partage d’informations et de renseignements et collaborer avec des parties prenantes de confiance au sein de l’industrie dans son ensemble.

Auteur de l’article : Wealth Monaco

Laisser un commentaire