Formation hybride pour la JCEM

La JCEM a annoncé hier a ses membres un programme de formation hybride

Les périodes de crises sont des révélateurs de talents ; elles permettent à chacun de trouver les ressources nécessaires, de s’adapter à la situation et d’en dépasser les freins.

C’est ainsi, qu’en pleine crise sanitaire mondiale, notre Jeune Chambre Économique a affirmé sa volonté de poursuivre ses formations et l’accompagnement qu’elle apporte à ses membres –  jeunes chefs d’entreprise  – afin de les aider à dépasser cette période trouble.

Après un premier cycle de formation mené en Janvier en présentiel, sur le thème de la création d’entreprise, le mois d’Avril sera ponctué de 3 formations en ligne, accessibles à tous ses membres qui portera essentiellement sur la gestion de crise.

Inouss Kangoute, vice-président de la formation au sein de la Jeune Chambre Économique de Monaco pour l’année 2020, nous a apporté les éléments complémentaires :

La première intervention est celle de Georges Peillon, ancien officier de presse de l’armée française, porte-parole et chargé des relations avec les médias pendant les conflits en Bosnie, Afghanistan, Kosovo, et Cote d’ivoire ; il est un spécialiste du risque médiatique et de la communication de crise.

La seconde session sera réalisée par Thierry Leray qui communiquera sur différents retours d’expériences des entreprises monégasques dont Actis, société qui se positionne comme un support opérationnel des entreprises partenaires.

Enfin, une troisième session sera menée par Muriel Jouas, auteur de livres sur la gestion d’urgence et de crise, consultante, formatrice, coach, médiatrice, elle possède également une expertise dans le domaine de la santé, et traitera le thème de la sortie de crise et de la reconstruction d’un projet entrepreneurial

Un cycle de formation dense et qualitatif que l’on peut saluer tant pour la sélection de ses intervenants que pour la rapidité de mise en place par le conseil administratif de la JCEM.

La JCEM espère reprendre le fil de ses activités à partir de Mai notamment avec ses sessions networking qui nécessitent un échange en présentiel avec les intervenants.

Pour ce qui est de ses autres axes de formation à l’entreprenariat Inouss, confirme que le projet Graîne d’Entrepreneur reste encore d’actualité pour les lycéens, et que le week-end start-up a été repoussé au mois de Septembre. Il reste d’ailleurs ouvert à toutes celles et ceux qui souhaiteraient y participer.

Le troisième volet de formation de la JCEM portera sur le leadership et le management, notamment en gestion d’entreprise et développement du capital humain.

Selon Inouss Kangoute consultant en RGPD chez KPMG à Monaco, cette crise du Covid-19 est une nouvelle page pour l’écosystème monégasque

« Beaucoup de métiers qui exigeaient du personnel d’effectuer des déplacements physiques vont probablement migrer vers plus de biens et de services à distance. À l’échelle nationale monégasque cette dématérialisation représente une solution dans de nombreux secteurs ».

La JCEM compte bien offrir à ses membres une formation sur la création, et la gestion d’entreprise en 2.0

Après chaque crise, le renouveau ; il ne faut pas douter que la promotion 2020 des jeunes entrepreneurs de la JCEM donnera le jour à un tout nouveau type de managers en Principauté.

Source: Joana Foglia

Auteur de l’article : Wealth Monaco